4 réflexions au sujet de « Le photographe »

  1. …d’autant que se croyant objectif, son œil est parfaitement subjectif !!

  2. d’autant que la photographie n’est pas un art à l’instar du cinéma, à partir du moment où ces deux activités relèvent plus de la technique que de la création de l’esprit

  3. Vous posez un problème qui existe depuis l’invention de la photographie (plus de 150 ans) et du cinéma (plus de cent ans). Est-ce un art? La logique veut que nous nous interrogions sur la nature de l’art: « création de l’esprit » me semble une bonne définition, même si reconnaissez-le l’architecture (comme la photographie ou le cinéma) emprunte à mille artisanats pour se créer; mais la conception générale de l’oeuvre est bien création de l’esprit. Ce qui gêne dans la photographie, c’est que vous ne voyez pas « l’esprit » qui y préside. Je suis comme vous relativement sceptique. Mais ce disant nous n’avons pas avancé d’un iota. Qu’est-ce que l’art?
    Disons en bref ( il faudrait des tonnes d’ouvrages pour y voir clair!) que l’art a une histoire, qu’il ne concerne que la sculpture, l’architecture, la littérature, la danse, la musique etc… (voir les muses). Il y rôde une habitude de pensée qui nous fait rejeter spontanément des inventions récentes (?) comme la photographie ou le cinéma. Notre émotion cependant se cabre contre cette évidence: il existe en photographie bien des réussites, de même qu’au cinéma, un film de Lang par exemple est sidérant pour ce qui est de la part de l’esprit qui y a présidé. La technique évidemment y est prééminente. Dire cependant comme vous le faites aussi abruptement que « la photographie n’est pas un art à l’instar du cinéma » me semble un peu excessif, même si je demeure très partagé quand à la leur mise au même niveau que l’architecture, la musique ou la littérature.
    C’est une ancienne difficulté de pensée qui est sans doute due à une conception de l’art appuyée sur « le temps passé »(double sens). Un tableau de Vermeer coûtait à l’artiste deux ans de travail; une photo de Lartigue se construit en dix secondes. Mais Lartigue n’a pas réussi ses photos en dix secondes, il y a eu derrière des années de visions, des milliers de tentatives. On sait qu’Hartung peignait ses tableaux en quelques secondes, cependant des milliers d’heures précédaient cette exécution. Le temps de l’oeuvre à faire n’est peut-être pas un critère.
    Quel est le critère? Qu’est-ce que l’art? Très vieille question: l’art est révélation du temps dans lequel nous vivons et dans le même moment élaboration d’une vérité valable pour tous les êtres humains.
    Cela dit il n’est pas mauvais d’être abrupt comme vous le faites, ni d’être naïf comme je le parais ici dans ma réponse, négligeant la part de la technique sur laquelle vous appuyez votre affirmation. Je ne désespère pas de trouver un point de rencontre entre votre vision de l’art et la mienne propre, pensant évidemment à ce que Baudelaire dit de la modernité ou de ce que Benjamin à produit sur le même sujet (la photographie). D’autres peuvent également nous aider à y voir clair dans cette camera obscura… ainsi justement « la chambre claire » de Barthes ou les rêveries élaborées de Deleuze sur le cinéma. Essayons de développer ! Ce n’est pas parce que tout le monde est capable d’appuyer sur un bouton d’une boîte close que ce ne peut pas être de l’art. En fait je n’en sais rien… J’ai simplement l’impression, au vu de certains films ou photographies, que c’est (à de rares occasions il est vrai) de l’art puisque je vois captés et le temps que je vis, que j’éprouve moi vivant, et la possibilité pour cette « œuvre » de perdurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *